Malgré la situation de confinement que nous traversons en Espagne et dans d’autres pays du monde en raison de la crise provoquée par COVID-19, nombreux sont les animaux et les plantes qui nécessitent de soins apportés par l’homme pour survivre.

Malgré les restrictions imposées par l’état d’alerte, les cultures du Centre spécial d’emploi ELKARKIDE à Pampelune continuent d’être entretenues. Ces activités sont menées dans des espaces ouverts, en tenant compte des mesures de sécurité nécessaires et en appliquant une réduction de l’horaire des travailleurs.

Les tâches actuellement en cours consistent à éliminer les agents adventices, à réparer le système d’irrigation, à entretenir et à couper périodiquement les mauvaises herbes qui poussent dans les allées et aux alentours. Des prévisions sont également établies pour la récolte et le séchage. Le séchoir construit à cet effet étant récemment achevé.

D’autre part, un suivi des éventuels parasites ou maladies qui pourraient affecter les plantes est effectué, mais ils sont très rares sur ces types de cultures, et encore moins sur cette parcelle entourée de cultures horticoles totalement écologiques, qui favorise la présence d’une faune auxiliaire qui “protège” les cultures de SAPGYRIA.

La tranquillité des environs d’Aranzadi, et la diminution du trafic routier, favorisent curieusement la présence d’oiseaux, d’insectes et même de lapins, tout cela généralement en faveur des plantes.

Le printemps qui vient de commencer et un hiver très doux permettent même d’anticiper une récolte précoce.

Les plantes aromatiques et médicinales poussent de manière luxuriante, étrangères aux problèmes de l’homme.